Musées d'Auvergne

Un riche patrimoine

L'Auvergne recèle bien d'autres richesses que celles de ses reliefs et notamment son patrimoine culturel. Attachée à ses racines, elle préserve dans ses musées bien des trésors. représentatifs de l'histoire des grandes cités auvergnates. Issues de donations, témoins du passé industriel ou rural, les collections présentées dans les musées de la région invitent à revivre l'histoire sociale, rurale ou urbaine de la région à travers de nombreux témoignages matériels. Un riche patrimoine à est découvrir : peinture civile ou religieuse, sculptures, collections archéologiques, fabrications artisanales, instruments de musique... Les musées d'Auvergne sont riches et diversifiés et offrent un parcours de découvertes parfois étonnant.

Musée du Ranquet - Cour intérieure - Rue des Gras - Clermont-Ferrand - Puy de Dôme

Cet article vous propose une présentation sommaire et non exhaustive de quelques-uns des principaux musées parmi les quelques 130 que compte la région Auvergne.

Musée Alfred Douët

Place d'Armes - Saint-Flour - Cantal

Le musée est installé dans la maison fortifiée des anciens consuls. Surplombant fièrement la ville basse, il déploie, côté Sud, sa superbe façade Renaissance. Alfred Douët accumula ici une collection riche et éclectique. Le style de chaque pièce s'exprime à travers ses éléments architecturaux et ce que l'on y présente ( bronzes et émaux champlevés du XIIIe, bois sculptés, objets et tableaux religieux, armes, coffres, buffets... ), illustre le Moyen-âge et la Renaissance. Dans les autres salles, les XVIIe et XVIIIe siècles sont restitués à travers des peintures françaises, flamandes et hollandaises, une importante suite de tapisseries d'Aubusson, de nombreux meubles... au total, un millier de pièces, mises en valeur dans un cadre intime.

Musée Marcel Sahut
Rue des Ecoles - Volvic - Puy de Dôme

Ici, dans ce bel hôtel particulier du XVIIIe siècle, se sont toutes les collections du peintre Marcel Sahut qui sont à découvrir. Plus que par la valeur des oeuvres exposées ( dessins, gravures et lithographies ), cette exposition brille par la diversité des artistes et illustre bien les principaux courants de la fin du XIXe et du début du XXe siècle : Daumier, Gauguin, Manet, Millet, Braque et bien d'autres se succèdent ainsi de salles en salles. S'y ajoutent des estampes japonaises du XVIIIe, des porcelaines et bronzes chinois, des objets d'Afrique.

Musée de la Haute-Auvergne
Place d'Armes - Saint-Flour - Cantal

Mitoyen de la cathédrale Saint-Pierre, à proximité de la maison consulaire sur la place d'Armes, le palais Episcopal réédifié au XVIIe accueille ce musée consacré à la vie traditionnelle dans le haut pays auvergnat. Les salles basses rassemblent différents vestiges archéologiques ( dont le brassard de Mons qui appartenait à un guerrier de l'âge du fer ) ainsi que des reconstitutions liées à la vie rurale. L'art religieux occupe tout le rez-de-chaussée, avec un superbe ensemble de statues ( Saint Pierre en majesté, vierges de Saint-Flour... ) et de riches ornements sacerdotaux. Au premier étage, s'alignent une cinquantaine de beaux meubles régionaux ( armoires, coffres...) alors que la salle voisine rassemble différents instruments de musique et évoque les fêtes villageoises, le tout joliment mis en évidence par de savants éclairages.

Musée Bargoin
Rue Ballainvilliers - Clermont-Ferrand - Puy de Dôme

Avec la bataille de Gergovie, l'Auvergne gallo-romaine est entrée dans la mémoire de tous les écoliers de France. Les vestiges, très intelligemment exposés dans ce musée, consistent en toutes sortes d'objets, de parures, d'ex-voto ( près de huit mille ), et même des vêtements qui nous ramènent directement au temps de Vercingétorix. Ce musée expose aussi des pièces plus anciennes ( préhistoire, ‚âges des métaux ). Un panorama riche et très intéressant qui témoigne brillamment de la prépondérance auvergnate en ces temps anciens.

Musée postal d'Auvergne
Place des Jacobins - Saint-Flour - Cantal

Installé dans un ancien monastère de Jacobins, le musée postal d'Auvergne retrace l'histoire de la Poste de 1690 à nos jours. Objets rares, tous authentiques, scènes reconstituées et appareils insolites permettent au visiteur de découvrir la formidable épopée postale, en France et dans le Cantal. Créé en 1983, le musée postal d'Auvergne est l'oeuvre d'un passionné qui a accumulé durant plus de trente ans des objets témoins de l'histoire de la poste. Sur 700 m2 d'exposition répartis en sept salles, la visite du musée postal, le seul en Auvergne, fait vivre la Poste au quotidien et au fil des siècles.

Musée du Ranquet
Rue des Gras - Clermont-Ferrand - Puy de Dôme

Le musée du Ranquet, a pris ses quartiers dans un très bel hôtel du XVIe siècle. Il expose quelques pièces remarquables, notamment plusieurs objets personnels ayant appartenu à Blaise Pascal, dont deux extraordinaires machines à calculer de son invention ( " la Pascaline " ) ainsi que des souvenirs du général Desaix. Le reste des collections du musée présente essentiellement des objets d'arts décoratifs ( surtout des XVIIIe et XIXe siècles ) et un très bel ensemble ethnographique restituant la vie artisanale, les travaux des champs, les fêtes et les événements régionaux.

Muséum des Volcans
Château Saint-Etienne - Aurillac - Cantal

Le château Saint-Etienne ( dont il reste un très beau donjon du XIIIe siècle ), surplombe la vallée de la Jordanne. C'est là qu'est installé le muséum des volcans du monde. Grâce à une muséographie moderne et très vivante, sa visite est passionnant et pleine d'enseignements. Si vous ne savez pas ce que représente une ville ravagée par une éruption volcanique, le muséum des Volcans vous en restitue une vision très réaliste. Maquettes animées, bornes multimédia, vidéos permettent une mise en scène ludique et didactique du volcanisme et de la vulcanologie. A voir aussi le diorama représentant le volcan du Cantal il y a 8 millions d'années.

Musée d'arts Roger Quillot
Place Louis Deteix - Montferrand - Puy de Dôme

Le Musée d'Art Roger Quilliot est implanté au sein du quartier historique de la ville, dans une partie des bâtiments de l'ancien couvent des Ursulines, édifié au XVIIIe siècle et classé monument historique. Le musée a été créé sur ce site en 1992, en regroupant les collections municipales de beaux-arts. 2000 œuvres ( peinture, sculpture, mobilier et objets d'art ) sont ici présentées de façon chronologique, sur 6000 mètres carrés. Elles proposent un panorama de l'histoire de l'art européen du haut Moyen-age jusqu'au XXe siècle. Le parti architectural retenu privilégie de façon agréable la lumière. Dès l'entrée, on remarquera l'atrium central qui dessert les espaces d'expositions permanentes et temporaires. Le charme de ce musée provient de la symbiose entre l'architecture du XVIIIe siècle et la modernité des solutions retenues pour la présentation musicographique.

Musée d'histoire naturelle Henri Lecoq
Rue Bardoux - Clermont-Ferrand - Puy de Dôme

Ce musée clermontois est le seul à être classé en Auvergne. C'est un muséum d'histoire naturelle exceptionnellement riche par le nombre et la variété de ses collections. Henri Lecoq, pharmacien originaire du nord de la France, nommé à Clermont Ferrand pour y occuper la chaire de sciences naturelles, prospecta l'Auvergne de 1826 à 1871, recueillant ainsi notes et spécimens, en particulier en minéralogie, pétrologie et botanique. Ami et associé de Jean-Baptiste Bargoin, il publia de nombreux ouvrages scientifiques et cartes. Son oeuvre caractérise bien le bouillonnement scientifique qui animait au XIXe siècle, les provinces de France et l'Auvergne en particulier. Il fut aussi responsable du jardin qui porte son nom. A sa mort, il légua ses collections à la Ville de Clermont-Ferrand, laquelle racheta son hôtel particulier afin d'y créer ce muséum.

Musée Crozatier
Jardin Henri-Vinay - Le Puy-en-Velay - Haute-Loire

Le musée se situe au fond du jardin Henri Vinay qui fut aménagé durant la deuxième moitié du XIXe siècle. Les collections y ont été constituées à partir du début du XIXe siècle. Très diversifiées et revêtant un caractère encyclopédique remarquable, elles sont présentées dans des galeries consacrées à l'archéologie, aux beaux-arts, à l'ethnologie, à la dentelle, à la paléontologie, aux sciences naturelles, à la mécanique. Le bâtiment qui les abrite depuis le milieu du XIXe siècle a été édifié grâce à un important legs du fondeur d'art parisien Charles Crozatier ( 1795-1855 ). 

Musée de la Coutellerie
Rue de la Coutellerie- Thiers - Puy de Dôme

Le musée est situé au cœur du quartier médiéval, dans un bâtiment à pans de bois. Au rez-de-chaussée, sont présentées les origines de la coutellerie, son histoire sociale, ses traditions. Ce musée rappelle ainsi que la rivière Durolle fut aux origines de la coutellerie à Thiers. Torrent plus que rivière elle fut aménagée, canalisée et domestiquée dès le XIVe siècle par les couteliers et papetiers de Thiers pour faire tourner les roues de leurs moulins.

Musée des manufactures des dentelles
Retournac - Haute-Loire

La collection ( contrôlée par le ministère de la Culture ), riche de plus de 400.000 objets, permet de découvrir tout le paradoxe de la dentelle de Haute-Loire : un artisanat d'art réalisé à domicile mais développé à l'échelle industrielle grâce à un commerce organisé bien au-delà des frontières du pays.

Ecomusée de la Margeride 
La Tour - Ruynes-en-Margeride - Cantal

Pressentant que rien ne sera désormais plus comme avant, les habitants de Loubaresse, petit village en marge du Cantal, décident de mettre en valeur, pour mieux la conserver et faire perdurer la mémoire de toute une époque, la ferme de Pierre Allègre, vieux paysan du cru. La maison du paysan est née, elle deviendra bientôt l'Ecomusée de la Margeride, le seul en Auvergne à être reconnu par le ministère de la Culture. Outre la maison de Pierre Allègre, dont l'état de conservation et la haute valeur patrimoniale forcent le respect, l'écomusée comprend deux extensions : le jardin Saint-Martin à Ruynes-en-Margeride, qui s'intéresse aux rapports entre l'homme et la nature et l'école de Clémence Fontille à Signalauze, qui témoigne de ce que fut la vie scolaire de nos aïeuls, jusque dans l'immédiat après-guerre. Lieu d'animations et d'expositions, l'Ecomusée de la Margeride se positionne comme acteur de développement local, véritable trait d'union entre la Margeride d'hier et celle d'aujourd'hui.

Château et musée de la Louvière
Avenue du cimetière de l'Est - Montluçon - Allier

La Louvière est un rêve… et l'oeuvre d'un homme : François-Joseph Troubat. Cet industriel montluçonnais fit édifier en 1926 le " château " en s'inspirant du Petit Trianon de Versailles et dessina lui-même les plans du parc, compromis entre un jardin à la française et à l'anglaise. Il récupère des éléments de décor lors des démolitions d'hôtels particuliers, achète des tableaux, fait copier des sculptures et créé un musée qu'il offrira à la collectivité. La décoration intérieure plonge le visiteur dans un vertige baroque. Dans le grand salon, se trouve notamment la copie de l'extraordinaire bureau à rouleau de Louis XIV, dont l'original se trouve à Versailles. La collection de peintures présente des pièces de maîtres de l'âge classique mais aussi des copies d'après Courbet, Fantin-Latour, Boucher ou Jordaens.

Musée des musiques populaires ( MUPOP )
Château des Ducs de Bourbons - Montluçon - Allier

Le musée des musiques populaires de Montluçon ( MUPOP ), détient l'une des plus belles collections d'instruments de musique populaire en France. L'ancien " musée de la vielle " s'est enrichi depuis 1990 d'un ensemble exceptionnel de cornemuses de l'Europe entière, d'instruments de fanfares, d'accordéons, de cartes postales représentant des musiciens... On y trouve aussi des prototypes de l'inventeur du saxophone. Guitares électriques, cymbalum ou ondes Martenot, confèrent ainsi à cet ensemble un caractère résolument contemporain.

Centre national du Costume de Scène
Moulins - Allier

Le Centre national du Costume de Scène à Moulins à ouvert ses portes en Juillet 2008. Il s'agit d'un espace inédit de conservation, d'exposition et de formation. 8000 costumes de l'Opéra National, de la Comédie Française et de la Bibliothèque nationale sont conservés ici, à proximité des rives de l'Allier, dans ce bâtiment construit à partir de 1767 en vue d'y accueillir des régiments de cavalerie. Un an après son ouverture, les expositions présentées ont déjà su séduire un public nombreux : '' Bêtes de scène '', '' Théodore de Banville '' ou '' J'aime les militaires ''. La majorité des costumes présentés datent du XXè siècle, certains du XIXè et quelques rares, fragiles et précieuses pièces, du XVIIIè.

... et quelques autres musées d'Auvergne…

➭ Musée d'art et d'archéologie - Rue des Carmes - Aurillac 
➭ Musée de la Céramique - Rue Pasteur - Lezoux 
➭ Musée Anne de Beaujeu - Place du colonel Laussedat - Moulins 
➭ Musée Francisque Mandet - Rue de l'Hôtel-de-Ville - Riom 
➭ Musée régional d'Auvergne - Rue Delille - Riom
Ce blog a été créé le 19 Octobre 2013 et mis à jour le 23 Avril 2014 - 162 posts
Crédits photos, films et articles : Gérard Charbonnel © 2006 - 2014